Achat chambre médicalisée
Avis et témoignages des clients Plus de Retraite, expert de l'investissement en EHPAD
bouton d'accès aux fiches tout savoir
bouton d'accès à l'actualité des retraites
bouton d'accès au jeu de grattage

Actualités

01/02/2017
Tout savoir : Comparatif entre un appartement nu et une chambre médicalisée

Ma Mamie de 99 ans aime les matchs. Elle a le plaisir de vous présenter le match entre un appartement traditionnel et une chambre médicalisée. Nous...


14/09/2016
Tout savoir : Comparatif entre SCPI et Chambre Médicalisée

En apparence, les SCPI et la chambre médicalisée se ressemblent car l'investisseur ne gère pas. Ma Mamie de 99 ans va toutefois mettre...


Le problème des retraites pris à l’envers

Actualité des retraites

Danièle Karniewicz, présidente de la CNAV, déclare ce mardi matin dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, que le sujet majeur concernant les retraites a jusque là été pris à l’envers.

Ce mardi matin au micro de Jean-Jacques Bourdin, Madame Karniewicz, présidente de la CNAV (Caisse Nationale de l’Assurance Vieillesse) qui gère les pensions de retraite de pas moins de 30 millions de salariés du régime général, déclare que le problème des retraites à été pris à l’envers. Selon la Présidente de la CNAV, il aurait été plus judicieux et plus compréhensible pour l’ensemble des Français de définir un projet de retraite, permettant à chacun de mesurer son niveau de vie en prévision de la retraite, pour ensuite décider du choix des leviers à utiliser.

Madame Karniewicz reconnaît cependant que quel que soit le projet retenu, les leviers nécessaires au financement des retraites seront nombreux. Avec un nombre de cotisants en 2050 inférieur au nombre de retraités, il est évident que les efforts se feront sur tous le fronts et notamment sur l’âge de départ, la durée et le montant des cotisations : il faudra cotiser plus et plus longtemps !

Toujours selon la présidente de la CNAV, les mesures sur le point d’être votées, ne garantissent pas à elles seules l’équilibre financier du régime de retraites par répartition. L’âge légal repoussé de deux ans ne financera que la moitié des besoins nécessaires. Il faudra donc trouver des financements supplémentaires, qui pour l’instant n’existent pas. Le danger dont personne ne fait état et qui pourtant est bien réel, est le financement par la baisse du montant des pensions.

Il faut rappeler que l’ajustement des comptes a été réalisé dans le privé depuis 1993, dates des premières réformes, jusqu’à aujourd’hui en effectuant une baisse du montant des pensions qui depuis, n’ont cessé de baisser.

C.A. MARCHAL

Sources : BFM TV & RMC


Publié le 07/09/2010

Renseignements investir en EHPAD


Votre avis est précieux :
Soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire

 Nom ou Pseudo
 Email (facultatif - non publié)
 Site web (facultatif)

D'autres actualités

Réforme des retraites 2013 : les changements

La réforme des retraites est entrée en vigueur depuis le 20 janvier 2014. Quels sont les changements ? Il faudra travailler 43 ans...

Main basse sur nos retraites complémentaires du privé, Agirc-Arrco

À l’heure où les plus hautes autorités de l’État s’affirment résolues à réformer notre...

Inquiétude des Français pour leur patrimoine

Avec un moral au plus bas depuis ces trois dernières années, les Français modifient leur comportement en matière d’investissement. Les...