Achat chambre médicalisée
Retrouvez Plus de Retraite sur Facebook
Avis et témoignages des clients Plus de Retraite, expert de l'investissement en EHPAD
bouton d'accès aux fiches tout savoir
bouton d'accès à l'actualité des retraites
bouton d'accès au jeu de grattage

Actualités

31/10/2017
Actualité : Les régimes de retraite vont replonger dans les rouge

En un an, l'espoir de retrouver un équilibre durable des comptes de l'assurance vieillesse s'est brusquement envolé. Tout a commencé...


04/09/2017
Tout savoir : Alzheimer, le protocole qui a guéri 8 malades sur 10 (2ème partie)

LE PLAN D'ACTION QUAND LA MALADIE A DEBUTE Les résultats surprenants obtenus par le Pr Bredesen montrent qu'il ne faut pas se décourager,...


La France lanterne rouge des retraites selon le FMI

Actualité des retraites

Un classement du Fonds Monétaire International (FMI) montre que, dans les années qui viennent, les retraités français seront les plus mal lotis des pays développés.

Il existe des pays ou les retraites sont à la fois généreuses et financées ; d’autres où elles sont soit généreuses, soit financées ; et quelques-uns où elles ne sont ni l’un, ni l’autre. C’est le cas de la France et de l’Italie, lanternes rouges d’un classement établi par Finance & Développement, le mensuel du Fonds monétaire international.

Les auteurs de l’article, Neil Howe et Richard Jackson appuient leur analyse sur deux indices, de viabilité financière et d’adéquation des revenus, qui mesurent respectivement la capacité budgétaire des Etats à financer les retraites et celle à servir aux retraités un niveau de vie décent.  Un pays est d’autant mieux préparé au vieillissement de sa population, expliquent les auteurs, que le fardeau supporté par les actifs pour financer les retraites est léger et le niveau de vie des retraités élevé.

Or, sur ces deux points, la France figure en bas du classement publié par Finance & Développement ! Nous sommes 17e sur 20 pour la charge projetée des prestations de retraites futures, et 16e pour le niveau de vie projeté des seniors.

Pourtant, certains  pays  « relèvent avec succès le défi », comme l’Australie « où coexistent un vaste système de retraites privées obligatoires et intégralement financées et des suppléments de revenu versés par l’Etat aux seniors sous condition de ressources ». D’autres ont prévu, comme l’Allemagne et la Suède, de réduire fortement la générosité des futures prestations de retraite de l’Etat, mais s’emploient à « combler l’écart de revenu qui pénalise les personnes âgées en développant l’épargne retraite par capitalisation et en allongeant la vie active. »

Au contraire, la France et l’Italie, « pour maîtriser le coût sans cesse croissant des engagements pris dans le cadre des régimes de répartition », ont adopté des réformes qui feront chuter les pensions des personnes âgées à revenu moyen d’environ 15 % par rapport à la population active de la même catégorie,  au cours des trois prochaines décennies.

Et malgré cela, écrivent Howe et Jackson, « les dépenses au titre des prestations de retraite sont si élevées et la marge de manœuvre pour faire face à toute future hausse des prestations si réduite (…) que, même après les réformes, ces deux pays restent sur une trajectoire budgétaire insoutenable et s’orientent vers des régimes de retraites à la fois insuffisants et impossibles à financer. »

Ainsi, au cours des 30 prochaines années, en France, à défaut d’une réforme systémique radicale, le poids des retraites pèsera de plus en plus lourdement sur les actifs, tandis que les pensions seront de plus en plus maigres et les caisses toujours dans le rouge !

Source : http://www.sauvegarde-retraites.org


Publié le 22/08/2011

Partagez cet article sur Facebook : 

Renseignements investir en EHPAD

Recherches effectuées pour trouver cet article

  • retrait
  • cnavts retraite fmi

Votre avis est précieux :
Soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire

 Nom ou Pseudo
 Email (facultatif - non publié)
 Site web (facultatif)

D'autres actualités

Salaire ou retraite : les infirmières choisiront à partir de septembre

Les 200.000 infirmiers de l’hôpital public auront six mois pour choisir entre catégories A et B, ce qui aura des implications sur leur...

Dispositif Duflot : Réflexion autour de sa mise en place

Notre pays connaît un déficit en logements qui nécessite, à présent, une mobilisation collective. A ce titre, les investisseurs...

Niches fiscales : Le gouvernement s’attaque à l’assurance-vie

Le gouvernement français veut réduire de trois milliards d’euros, dans le budget 2011, les niches fiscales dont bénéficie...